Le Nord, ça se mérite!

Bonjour !

La route vers le Nord n'est pas si simple pour nos deux aventuriers du froid…

En partant d'Ilulissat, Guirec ne pensait pas autant galérer lors de cette navigation. Il doit constamment se frayer un chemin entre les icebergs.

Il fait maintenant -20°. Le bateau est en grande partie gelé, il n'est plus possible d'utiliser les voiles. Les bouts sont complètement pris par la glace, il faudrait les tremper dans une bassine d'eau chaude avant de pouvoir s'en servir... Lorsqu'il remonte son ancre, Guirec est toujours émerveillé par la carapace de glace qui recouvre la partie de la chaîne en surface. Il doit casser la glace des maillons un à un pour que la chaîne passe.

Au-dessus de la ligne de flottaison à l'avant, la coque est totalement recouverte d'une couche de 5 à 6 cm de glace. Le pont lui-même est devenu une vraie patinoire.

Bref, cette navigation est la plus extrême qu'il ait eu à vivre! Parfois il se demande bien ce qu'il fait là... Et il ne serait pas contre troquer sa place contre la nôtre. 

Mais ses doutes sont très vite balayés devant la beauté irréelle offerte par les paysages sublimes qu'il rencontre. Il sait lorsqu'il regarde autour de lui pourquoi il est là. Tout se mérite! m’a-t-il dit tout à l’heure en rigolant...

Il a notamment été absolument subjugué par la chute dans la mer d'une grande partie d'un iceberg. Les blocs de glace bleus en se détachant ont fait le bruit d'une détonation qui a résonné de façon très impressionnante et ont créé une vague énorme! Heureusement cette fois-ci il ne faisait pas de paddle à proximité!

Comme son moteur montrait des signes de faiblesse et qu'il en avait absolument besoin puisque ses voiles sont devenues inutilisables, Guirec a fait route hier vers le petit village de Sarqaq, au Nord de la baie de Disco. 

Il y a revu tout son circuit de gasoil, a retiré et lavé la cuve de gasoil. D'après ses derniers essais, tout est revenu dans l'ordre. À ce propos, il vous remercie tous pour vos conseils postés sur sa page Facebook.

Guirec se trouve actuellement toujours dans le petit village de Sarqaq et il devra y rester à l'abri jusqu'à ce week-end. En effet, une grosse dépression doit arriver avec des vents de 50 nœuds. Comme il fait déjà -20° sans vent, il préfère la laisser passer...

Il reprendra ensuite sa route vers le Nord.

Pour ceux qui se le demandent, Monique continue à pondre tous les jours. Elle doit sentir qu'il a besoin de son réconfort émoticône smile.

Aujourd’hui, elle a passé 2 heures sur le pont à se balader. Elle adore picorer la neige paraît-il. Elle est très douée d'après Guirec pour ne pas glisser dans ce palais des glaces.

N'hésitez pas à partager notre site web auprès de vos contacts qui voudraient suivre Guirec et Monique et qui n'auraient pas Facebook, nous y mettons tous nos posts. Un grand merci à tous pour vos partages et commentaires très importants pour nos 2 champions.

À bientôt,

Virginie pour Guirec et Monique